• Chloe Wilhelem

Prendre soin de son mental

Le sport est avant tout un moyen de faire du bien à son corps et à sa tête. Un peu comme la méditation.

Alors si on pratique une activité physique, quelle est l’utilité de méditer ?

Lorsqu’on débute un sport, il arrive très souvent qu’on sorte de sa zone de confort. Qui n’a jamais stressé ou ressenti de l’anxiété lors de ses premières compétitions ou même parfois certains entrainements ?

On peut se sous estimer, peur de ne pas arriver à atteindre nos objectifs ou tout simplement stresser dans une situation que l’on ne maitrise pas ou dont on est pas sûr de nos compétences.

Ce stress peut améliorer vos performances ou à l’inverse les diminuer. C’est une sorte d’énergie à canaliser et votre confiance en soi, votre petit voix intérieure jouent souvent un rôle déterminant. Ce stress se transforme alors en énergie positive ou négative.

La méditation soulage le stress

Souvent, les athlètes de très haut niveau savent convertir les sensations que tout le monde éprouve (anxiété, tension, etc.) en énergie, concentration et confiance accrue. C’est ce qui s’appelle le bon stress.

Pour les sportifs de niveau moindre ou débutants, les choses peuvent se passer différemment. La pression de la situation les écrase, la petite voix intérieure est négative: c’est le mauvais stress.

Pour vous aider à gérer ce stress, la clé du succès est souvent la méditation pour une meilleure confiance et estime de soi.

Plus vos pensées sont positives, plus vous êtes enclin à avoir une meilleure estime de vous et à donner le meilleur de vous même.

Le manque de confiance et d’estime de soi peuvent avoir des répercussions sur nos objectifs. Plus vous vous dites que vous êtes incapable et moins vous y arriverez.

Et inversement, dites-vous que vous êtes la meilleure, que vous êtes au top, vous arriverez sans doute à obtenir le meilleur de vous même.

Prendre confiance en soi grâce à la méditation


Concrètement, comment la méditation agit-elle sur l’estime de soi et la confiance en soi ?

Le manque de confiance en soi et d’estime de soi est lié à de multiples causes, bien souvent, caractérisées par des ruminations intérieures. Nous sommes ainsi fait que nous éprouvons parfois des difficultés à lâcher prise et nous nous laissons envahir par nos échecs passés, angoisses et anxiétés sur l’avenir. Pris dans ce tourbillon, il est difficile de prendre de la distance avec ces émotions et de les transformer positivement.

La pratique de la méditation permet de soigner la relation que nous avons avec nos pensées. Plutôt que de nier ou de ressasser sans cesse le passé, elle nous invite à nous reconnecter avec nous-mêmes et à vivre dans le moment présent. En nous détachant de nos pensées, sans pour autant les refouler, celles-ci finissent par s’évaporer et nous nous libérons progressivement de notre fiction mentale.

Plus nous enverrons des signaux de bonheur et de détente à notre cerveau, plus celui-ci sera enclin à intégrer une nouvelle forme de pensées se rapprochant davantage de l’optimisme et de la bienveillance.

La méditation est un puissant allié pour reprendre possession de son corps et de sa vie :

- Elle permet de se libérer d’images négatives et de la dévalorisation de soi-même : DITES VOUS QUE VOUS POUVEZ Y ARRIVER !

- En améliorant notre langage intérieur, elle permet d’améliorer sa relation à soi et diminue les phénomènes de culpabilité : C’EST PAS GRAVE SI JE N’Y ARRIVE PAS, LA PROCHAINE FOIS JE FERAI MIEUX !

- En nous aidant à adopter des attitudes plus positives envers soi et envers autrui, elle favorise les relations interpersonnelles saines : J’ARRÊTE DE ME DIMINUER ET J’APPRENDS DES AUTRES POUR FAIRE TOUJOURS MIEUX !

- Elle joue positivement sur nos actions. Plus nous osons, plus notre niveau de confiance en nous-même augmente : J’ARRÊTE DE ME POSER DES QUESTIONS ET JE FONCE !


La méditation au secours de l’estime de soi et de la confiance en soi

La méditation est une pratique mentale qui consiste à porter son attention sur soi. Vous entrez pleinement en conscience avec toutes vos pensées anxiogènes créatrices de tensions physiques et mentales, sans chercher à les contrecarrer et sans jugement.

Quoi qu’il en soit, la méditation est aujourd’hui reconnue pour faciliter la détente et permettre de comprendre l’origine de ses souffrances pour ainsi s’en libérer.


Voici une liste des principales pratiques de méditation contemporaine :

La méditation zen: la posture et la respiration sont au cœur de cette pratique. Cette forme de méditation se pratique traditionnellement dans la posture du lotus. Le courant japonais accorde une grande importance à la position du corps : la colonne vertébrale doit être droite, le menton rentré tandis que la nuque est allongée.

L’objectif est d’apprendre à faire le silence en soi en laissant nos différentes pensées passer sans s’y accrocher.


La méditation transcendantale : Cette forme de méditation est née en Inde et est issue de la tradition védique. Le but de la méditation transcendantale est d’atteindre un état de calme profond. Elle regroupe un ensemble de techniques de relaxation et de développement de conscience et est basée sur la répétition de mantras. La répétition de ces mantras permet de focaliser l’attention du méditant et d’éviter les pensées parasites. Ainsi, et contrairement aux autres formes de méditation, elle ne repose pas sur des « exercices » de visualisation, ni de contemplation. De même, la concentration est facilitée du fait de la répétition des mantras.

La méditation guidée : il s’agit de la forme la plus moderne de la méditation. De nombreux centres spécialisés et applications mobiles ont vu le jour ces dernières années, dont la plus connue est probablement « petit bambou ». Le but de cette pratique est de se relaxer ou d’entrer dans un semi-état d’hypnose tout en étant attentif au son de la voix qui vous guide.

La méditation Vipassana : La méditation Vipassana est la plus ancienne des méditations indiennes. Cette méditation qui repose sur l’attention et la concentration est très exigeante et peu abordable pour la majorité d’entre nous. En effet, elle nécessite de longues périodes de méditation au cours desquelles le méditant doit focaliser son attention sur ses sensations. De nombreux centres enseignant la méditation Vipassana exigent des méditants une période de retraite au cours desquelles ils ne peuvent avoir aucune activité non « autorisée », ni de contact avec l’extérieur.

Le yoga : il n’est pas rare qu’une séance de yoga commence ou se termine par des exercices de méditation permettant d’atteindre plus facilement un état de tranquillité postural. Parallèlement, certains exercices de yoga sont destinés à préparer le corps à la méditation.

En conclusion, différentes formes de méditation existent. Toutes facilitent le bien-être et par la même occasion la confiance en soi et l’estime de soi. Il appartient donc à chacun d’adopter la pratique méditative qui lui convient le mieux.


La méditation permet d’être plus objectif et de donner beaucoup moins d’importance à nos pensées. Elle agit avant tout sur notre ouverture d’esprit ; le but n’étant pas d’ignorer les choses qui nous préoccupent, mais plutôt d’en prendre conscience et de les accepter telles quelles sont.

Laissez passer le flot des pensées, lâchez prise, accueillez, ici et maintenant tout ce qui se produit autour et en vous. À utiliser sans modération.

Concrètement, la méditation agit sur vos pensées et le sport vous permet de lâcher prise et de vous vider la tête.

Pour ma part, j’ai choisi la méditation guidée avec "Petit Bambou". De nature anxieuse, prendre quelques minutes pour moi me fait du bien et permet de reconnecter mes pensées. C’est également devenu une routine à la veille de chaque compétition et réveille en moi la voix positive intérieure. C’est ma routine pour prendre du recul, destresser et trouver le sommeil quand le stress prend le dessus.

Bonne méditation :-)

  • Facebook Social Icône
  • Instagram social icone
  • Twitter icone

©2020 fièrement réalisé par Les Filles En Selle.

Chloé Wilhelem

5 Parc de la Bérengère 92210 Saint Cloud France