Portrait - Marine, elle donne des ailes

PEUX-TU TE PRÉSENTER EN QUELQUES MOTS?

Je m'appelle Marine, j'ai 31 ans, je suis maman de 2 filles, des jumelles qui ont maintenant 6 ans. Je suis depuis un peu plus d'un an enseignante de zootechnie au lycée agricole de Chaumont.

DEPUIS COMBIEN DE TEMPS FAIS-TU DU SPORT? ET LE CYCLISME?

Je fais du sport depuis toute petite. J'ai d'abord commencé par du tennis puis de l'athlétisme pendant 10 ans. J'ai eu une période un peu creuse lorsque je faisais mes études supérieures où je pensais plus à faire la fête qu'à faire du sport !😅 Puis je suis revenue à la course à pied et au trail. J'ai toujours fait du vélo surtout dans le but de me déplacer ( pas de scooter pour aller voir les copines...!) et me balader. Je me suis mise sérieusement au vélo à l'automne 2013 en prenant ma 1ère licence au VCMRL - Vélo Club Montigny Roue Libre- dans l'objectif de faire des cyclo cross (car c'était la seule course accessible sans faire 200km pour trouver une course féminine). Le cyclisme était plutôt complémentaire à la course à pied. Puis chaque année, le compteur annonçait plus de kilomètres. J'ai pris goût à la route et je me suis éclatée sur quelques triathlons ("le contre la montre" est une épreuve que j'adore). Mais, avant 2020, je n'ai jamais pratiqué le cyclisme en compétition (seulement en VTT dans des raids, des "Bike & Run", des triathlons et les cyclo cross à l'automne mais jamais de course en ligne).

POURQUOI AVOIR CHOISI LE CYCLISME?

J'en ai toujours fait donc je n'ai pas vraiment eu de déclic concernant le fait de pratiquer le cyclisme. Le cyclisme représente pour moi la liberté, j'adore me faire mal sur le vélo (me dépasser 😁) tout en étant en extérieur et profiter des paysages. C'est un sport qui n'est pas du tout monotone, les parcours changent tout le temps, on peut varier entre VTT, Gravel, route. C'est extra !

QUELLE EST LA MARQUE DE TON VÉLO?

En route, j'ai un Canyon. En Gravel et en VTT un Cannondale.

QUELLES ONT ÉTÉ TES PLUS GROSSES APPRÉHENSIONS LORS DE TES DÉBUTS DE CYCLISTE? ET DIFFICULTÉS?

Aucune appréhension particulière sauf celle de tomber (appréhension que j'ai toujours aujourd'hui d'ailleurs, que cela soit en route ou en VTT). En difficulté, je dirai le passage aux pédales automatiques !!!

ET AUJOURD'HUI ÇA DONNE QUOI?

Alors aujourd'hui, le cyclisme est mon sport favori. Je suis licenciée au COCCF en Ile de France - Club Omnisports de Courcouronnes section Cyclisme Féminin- depuis que j'ai participé à "Donnons des Elles au vélo J-1" en 2019.

Et j'ai pour la première fois concouru à 2 courses en ligne :

- une manche de coupe de France à Morteau fin août 2020 et une course fédérale vers Nancy en octobre 2020.

Depuis cette rentrée, je fais partie du bureau du club (en tant que secrétaire gestion des licences et des adhésions) ainsi qu'au comité de sélection pour les éditions du J-1 2020 et J-1 2021.

QUEL EST TON VOLUME D'ENTRAINEMENTS À VÉLO? EST-CE QUE TU COMPLÈTES PAR D'AUTRES SPORTS?

Selon la période de l'année, la météo et les contraintes personnelles, le nombre d'heures de sport par semaine est en moyenne de 6 à 8 h. On va dire approximativement 5h de vélo, 1h de course à pied et 1h de renforcement. Par contre, je n'ai jamais suivi aucun plan d'entrainement. Le vélo est avant tout un loisir, donc je fais mes séances au feeling, je ne m'impose rien. Parfois je pars pour une sortie endurance de 2h et puis parfois au bout de 15 km, je me dis "tiens si je faisais un peu de fractionné et hop 10 x 2'/1' " 😎

ES-TU PLUTÔT HOME TRAINER OU PAS DU TOUT?

Quasi pas en temps "normal" (=hors confinement). J'ai du mal avec le HT. Ce que j'aime c'est être dehors, sentir le vent, voir les arbres, les animaux, ... donc le HT , bof bof. Néanmoins, c'est bien pratique en hiver lorsqu'il fait nuit tôt donc j'en fait un peu quand même et il faut dire que Zwift aide beaucoup. Les entrainements proposés permettent de bien se faire mal en seulement 1h. Pendant le confinement, le HT m'a sauvé, quasiment 1h quotidienne pendant ces 2 mois coincée à la maison. 😂

PEUX-TU NOUS RACONTER TES SOUVENIRS LES PLUS MARQUANTS D'UNE COURSE/ EVENEMENT OU STAGE (TRIATHLON OU CYCLISME)?

Mon meilleur souvenir est l'arrivée à Valloire lors du J-1 2019 "Donnons des Elles au Vélo". Une grosse étape dans les Alpes avec 3 magnifiques cols : col de Vars, col de l'Izoard et col du Galibier puis la descente sur Valloire à la nuit tombée. Dans Valloire, il y avait un monde fou qui nous attendait, les gens nous ont fait une haie d'honneur, un discours de la municipalité, ils nous prenaient en photo avec leurs enfants comme si on était des stars, nous posaient des tas de questions, c'était fou !!!

Je n'imaginais pas un tel engouement à notre arrivée. J'étais très surprise et émue. J'en ai eu les larmes aux yeux. 😊

Toute cette reconnaissance nous a vraiment fait chaud au coeur.

QU'EST-CE QUI T'A POUSSÉ À T'INSCRIRE ET QUAND ÉTAIT-CE?

J'avais participé, en Juillet 2017, à une étape de 216km avec les Elles lors du J-1 2017 pour rejoindre Troyes depuis Vesoul. J'avais tout de suite adhéré à leur message de promotion du cyclisme féminin car dans mon département (52), à part tenter de lutter avec les hommes (ce qui est impossible vu le niveau en cyclisme) ou faire des centaines de kilomètres pour trouver une course féminine, et bien au final on roule seule ! A ce moment là (2017), ma plus grosse sortie vélo était de 80km et les 216km de l'étape Vesoul-Troyes sont passés tout seuls. Je me suis alors dit que moi aussi j'étais capable de le faire ... mais j'étais maman de 2 petites filles de 3ans ! 🤔A partir de ce moment là, j'ai commencé à suivre sur Facebook les Elles dans leurs aventures, et puis à l'automne 2018, j'ai candidaté (c'était maintenant ou jamais). J'ai été présélectionnée puis retenue pour participer au J-1 2019. Le rêve ! 🤩

COMMENT TE SENTAIS-TU LA VEILLE DU DÉPART?

Toute excitée, très confiante, je savais que j'allais vivre un truc exceptionnel et sans prétention aucune,  je n'ai jamais eu de doute par rapport à ma condition physique pour réaliser ce défi. Ma seule crainte était le manque de sommeil...

 

ET À L'ARRIVÉE ÇA A DONNÉ QUOI?

Ce n'est pas l'arrivée aux Champs Elysées qui est le plus beau moment, au contraire, cela signifiait la fin, la fin de cette parenthèse complètement magique. Les champs signifiaient le retour à la vie normale ...

Au final cette épreuve s'est vraiment bien passée, sans même n'avoir jamais eu aucun coup de mou.

 

 

 

COMMENT T'ALIMENTES-TU LORS D'UN STAGE OU UNE COURSE?

Alors l'alimentation dans une course et bien ... rien 🤣. C'est mon gros défaut. Je ne sais pas m'alimenter en course. Je suis trop concentrée à rester dans les roues, peur de tomber, cœur qui bat trop vite etc... Sur ma 1ère course, presque 4h sous la pluie et dans le froid, je n'ai même pas bu une gourde entière et je n'ai rien mangé !!! A la fin, j'étais livide ! Pour ma 2ème course (toujours sous la pluie), j'ai réussi à manger une barre de céréales et à boire une gourde entière ! J'étais contente de moi ! Sinon, sur le J-1, on mangeait comme des ogres, rien de spécial, j'évitais juste de manger trop lourd le midi mais sinon il n'y avait aucune restriction. Je buvais même une bière presque tous les soirs ! 😜

QUEL EST TON PROCHAIN OBJECTIF?

Mon prochain objectif (je me suis inscrite ce matin) est la Race Across France en Juillet 2021, le 1100km en moins de 5 jours !!! Un jour, un Iron man mais faut que je me décide à prendre des cours de natation !

ET TA MOTIVATION, CELLE QUI TE FAIT AVANCER LORSQUE TU N'AS PLUS RIEN DANS LES CUISSOTS?

Je ne lâche jamais rien, jusqu'à maintenant je n'ai jamais abandonné une épreuve. Je n'ai pas vraiment de leitmotiv mais si je me lance dans quelques chose c'est que je sais que j'en suis capable donc je vais jusqu'au bout. S'il faut vraiment un leitmotiv, en y réfléchissant je dirais que c'est ma famille parce que je ne veux pas les décevoir. Ma pratique sportive prend beaucoup de place dans ma vie donc je me dois d'aller au bout de mes objectifs vis à vis de ce que "j'impose" à mes proches.

QUEL EST TON PRINCIPAL TRAIT DE CARACTÈRE?

Souriante et positive

QUELS CONSEILS DONNERAIS-TU À UNE FILLE QUI DÉBUTE LE CYCLISME?

ll faut y croire et mettre toutes les chances de son côté pour réussir. Si on se met des barrières alors c'est sûr que l'on y arrivera pas. Il faut juste être réaliste et se donner des challenges atteignables en fonction du niveau, de ses contraintes personnelles .... et y aller progressivement. Il faut aussi être un peu égoïste et penser à soi sinon on avance pas.

 

 

 

COMMENT PEUT-ON SUIVRE TES AVENTURES SPORTIVES?

Euh ... uniquement sur Strava. Je ne suis pas fan des réseaux sociaux et je ne communique pas sur ce que je fais car je ne fais rien d'exceptionnel. Je l'ai uniquement fait pendant le J-1 2019 parce que plusieurs plusieurs amis et famille voulaient des nouvelles et des photos.

 

 

 

Merci beaucoup Marine! 

"IL FAUT Y CROIRE ET METTRE TOUTES LES CHANCES DE SON CÔTÉ POUR RÉUSSIR"

"CELA SIGNIFIAIT LA FIN D'UNE PARENTHÈSE COMPLÈTEMENT MAGIQUE"

  • Facebook Social Icône
  • Instagram social icone
  • Twitter icone

©2020 fièrement réalisé par Les Filles En Selle.

Chloé Wilhelem

5 Parc de la Bérengère 92210 Saint Cloud France